La noix sort de sa coquille ! découvrez les recettes d’Angélique pour cette semaine sur www.vivreleluberon.com

Noix office de tourisme (2)« Si vous ne consommez des noix qu’à Noël, laissez-vous tenter par les noix fraîches qui débarquent sur les étals. Dépêchez-vous car la saison est très courte et se concentre de mi-septembre à mi-octobre.

En matière de nuciculture la France se hisse dans le peloton de tête des pays producteurs.

Nous sommes le deuxième producteur européen, après la Roumanie. Notre production s’élève à 36 000 tonnes de noix par an, issue notamment de deux AOC:

– la noix de Grenoble, originaire des départements de l’Isère, de la Drôme et de la Savoie ;

– la noix du Périgord des départements de la Dordogne, du Lot, de la Corrèze et de la Charente. »

Un peu d’histoire

C’est au crétacé que l’on trouve les premières traces du noyer. Au début de notre ère, ils abondaient en Hindoustan et en Perse puis plus tard en Asie Mineure (Palestine, Egypte). De là, ils se sont propagés et ont été cultivés dès les premiers âges dans les plaines et aux flans des collines qui bordent le bassin méditerranéen, en Crète, en Grèce, en Italie, et enfin dans le sud de la France et en Espagne. La noix était alors prisée pour le goût de son fruit, son huile, ses vertus médicinales, mais aussi pour son utilisation ludique. La noix est l’ancêtre de la bille. Et ce qui est vraiment incroyable, c’est qu’aujourd’hui dans les cours de récré, les gamins ne jouent aux billes que de septembre à noël, justement à l’époque de la récolte des noix.

Santé

Les hommes de l’antiquité le savaient déjà : les noix sont excellentes pour la santé. Omega 3 , fibres, vitamines, zinc, autant de minéraux et de  vitamines qui font  d’elles un complément alimentaire de premier choix. Elles préviennent les maladies cardio-vasculaires, retardent les effets du vieillissement ainsi que les processus de cancérogenèse et réduisent les inflammations. Elles sont l’un des éléments essentiels du fameux régime crétois qui a fait ses preuves. Pourtant en France, nous ne consommons en moyenne qu’une noix par semaine et par personne.

Bien les choisir

Préférez des noix lourdes et pleines, aux écales intactes sans fente ni trou. Posez la noix que vous avez choisie contre votre oreille et secouez, si vous entendez l’amande qui gigote choisissez-en une autre !
Bien la conserver
La noix fraîche est aussi fragile qu’un produit primeur. Elle devra donc être placée dans le bac à légumes du réfrigérateur avant d’être consommée très rapidement.
Par contre évitez à tout prix de placer la noix sèche dans le réfrigérateur, vous lui ôteriez tout son goût.

 

Pour les consommer

Si elles sont fraîches, retirez la peau qui apporte de l’amertume et glissez les dans une salade de fruits avec des  poires, des pommes et des figues relevées d’un vin liquoreux.

Mais la noix fait aussi merveille dans des préparations salées, ainsi vous pouvez mélanger des cerneaux de noix concassés à du beurre ramolli et ajouter ce beurre manié au dernier moment, à une sauce de viande. Il liera la sauce et apportera une saveur délicate et se mariera admirablement avec la viande et notamment avec le gibier.
Autre possibilité pour octroyer plus de saveur à une viande panée ou à des galettes de légumes, ajoutez à la chapelure des petits morceaux de noix concassées. Vous obtiendrez un craquant très agréables et une saveur qui relèvera votre panure habituelle.

 

Les recettes

Salade périgourdine géante

salade périgourdine OT Pertuis (2)

Cette salade peut être plus ou moins géante, en fait…C’est à vous de voir, soit vous la présentez en entrée, et vous réduisez les différents ingrédients qui la composent, soit vous la proposez en plat unique et vous vous laissez aller à votre gourmandise et à votre imagination.

Pour 6 personnes Préparation : 20 minutes

3 gésiers confits

1 magret fumé

1 foie gras de 400 g mi-cuit

6 cerneaux de noix par personne

3 tomates

2 poches de mesclun de salades (mâche, roquette, cœur de laitue, batavia, frisée…)

Herbes aromatiques de votre choix (ciboulette, estragon, persil…)

Vinaigre balsamique

Huile de noix

Sel et poivre

Variante plus copieuse :

3 ou 4 châtaignes par personne

Un cabécou sur toast par personne

Un cou d’oie farci soit 2 tranches chacun

3 saucisses de canard en tranches … Et ce qu’il vous plaira d’ajouter ! (comme des dés de betteraves rouges, des haricots verts frais et croquants, des radis, des croûtons aillés…)

Ordre de travail

1/Préparez les gésiers confits (en conserve), en enlevant les parties « élastiques » et en les coupant en deux. Faites-les revenir doucement dans une poêle sans aucun ajout de graisse. Retirez-les et posez-les sur du papier absorbant pour ôter le gras. Découpez-les en lamelles et maintenez-les au chaud pour les glisser tièdes dans l’assiette.

2/Préparez un lit de salade dans une assiette, disposez les ingrédients en composant un tableau délicat et appétissant, dans l’ordre que vous souhaitez et selon les saisons.

3/Saupoudrez les herbes aromatiques sur l’assiette au dernier moment, et versez l’assaisonnement. Selon la saison, un vin rouge ou un vin rosé peuvent accompagner cette salade sur mesure

 

Compote meringuée aux amandes et aux noix

compote de pomme meringuée aux amandes et aux noix OT pertuis (2)

Voici un petit dessert de saison rapide, délicieux et joli que l’on peut préparez avec les enfants le mercredi après-midi, lorsqu’il pleut.

Préparation: 30 minutes Cuisson: 30 minutes

Proportions pour 4 personnes

4 pommes Pink Lady

50 g de sucre roux

1 citron

3 blancs d’œufs

20 g de sucre glace

1 cuillère à soupe de calvados (facultatif)

6 palets bretons

1 sachet de sucre vanillé

50 g de cerneaux de noix

50 g d’amandes entières

sel

Ordre de travail

1/Épluchez et épépinez les pommes. Coupez-les en dés et mettez-les dans une casserole, avec le sucre roux et le demi citron et faites revenir pendant 15 minutes. Ajoutez le sucre vanillé et le calvados, laissez cuire à couvert à feu doux jusqu’à ce que vous puissiez écraser facilement la compote. Réservez.

2/Écrasez et mélangez les cerneaux de noix, les amandes et les palets bretons.

3/Montez les blancs en neige bien serrés avec une pincée de sel. Tout en continuant à fouetter, incorporer délicatement le sucre glace.

4/Dans 4 coupes individuelles, répartissez la compote préparée. Versez dessus le mélange de fruits secs et de palets bretons. À l’aide d’une poche à douille, déposez sur chaque coupe une petite quantité de blancs d’œufs. Faites légèrement dorer la meringue avec un chalumeau de cuisine ou à défaut en passant au four pendant 10 minutes.

N’hésitez pas à découvrir http://www.fleursdesel.com

Publié dans Actualités, le Voyage gourmand d'Angélique | Commentaires fermés

Cette semaine le voyage d’Angélique vous propose La Pomme de Terre de Pertuis sur www.vivreleluberon.com

Cette semaine, Angélique vous propose un voyage autour de la Pomme de Terre de Pertuis !

fete de la pomme de terre de pertuis

« Samedi, Pertuis avait la patate ! Pas une place de la ville, qui n’invitait à la dégustation de la pomme de terre de Pertuis. Place Jean Jaurès, l’ambiance était bonne enfant, entre le concours d’épluchage, la pesée de banastes, l’apéro et les démonstrations de cuisine en live, les promeneurs étaient séduits par une convivialité contagieuse. Ce qui entre nous n’est pas étonnant, les Français craquent devant la douceur et les rondeurs appétissantes de cette péruvienne. Et ils ont ra

OT fête de la pomme de terre 4 (2)ison : la patate, c’est la santé ! Riche en glucides et en vitamines, pauvre en calories (à condition qu’elle ne soit pas frite), c’est l’avenir de l’alimentaire ! Résistante au chaud, au froid, au sec comme à l’humide, elle ne craint que le mildiou… « et le taupin, un petit insecte qui fait des ravages dans la production »,  nous apprend Jean Gabert. On peut lui faire confiance, la pomme de terre, il connaît… Dans sa famille, on la cultive de père en fils depuis le 19ème siècle. Sa passion pour le bon vieux tubercule de la famille des solanacées (comme la tomate ou le tabac) a été à l’origine du dépôt de la marque « pomme de terre de Pertuis » en  2008.

De variété Mona-Lisa, la pomme de terre de Pertuis est bien loin de son aïeule rustique, farineuse et roborative cultivée à l’origine dans le Pays d’Aigues. Si pour la tomate, on redécouvre les variétés anciennes, la pomme de terre se prête à une étonnante création variétale. Actuellement, il n’y a que la ratte et la vitelotte qui puissent faire valoir leur grand âge. La plupart des variétés comptent entre 200 et 50 ans. La Mona Lisa a été créée dans les années 1980 et s’est imposée comme une valeur sûre depuis trente ans. D’excellente qualité, elle se prête à quasiment tous les usages, mais sa chair tendre et sa bonne tenue à la cuisson, la prédisposent à la préparation de plats mijotés, au four, en gratins. Elle s’imprègne à merveille des saveurs des ingrédients avec lesquels on la marie.

Je vous propose aujourd’hui deux recettes, la première est celle proposée samedi par Julien Cordebar, second de cuisine au restaurant l’Olivier à Pertuis.  Il s’agit du Rösti de pommes de terre. Sitôt arrivée à la maison, je l’ai testée. Non seulement c’est très rapide à réaliser mais en plus c’est délicieux. Je vous le recommande. »

 Rösti de pommes de terre Proportions pour 4 personnes

Rosti de pommes de terre (2)

700 gr de pommes de terre de Pertuis
200 gr d’oignons blancs (1 gros ou 2 petits)
Huile de tournesol
100 gr de beurre coupé en morceaux
Sel, poivre

Ordre de travail
1/Epluchez et émincez finement l’oignon.
2/Epluchez et râpez les pommes de terre.
3/Mélangez les pommes de terre et l’oignon. Salez, poivrez.
4/Dans une poêle, faites chauffer l’huile et le beurre. Formez de petites galettes dans la poêle, laissez-les dorer sur les deux côtés.
5/Terminez la cuisson au four.

Voici la deuxième recette, que j’ai un peu revue et corrigée. Il s’agit d’un classique : les pommes de terre sarladaises. Elles se font habituellement à la poêle, d’ailleurs je les ai toujours préparées ainsi jusqu’au jour où je suis tombée en panne de gaz un dimanche. Il a bien fallu que je trouve une parade. Je les ai mises au four. Au goût pas de différence, par contre côté organisation c’est le top, vous pouvez confectionner votre petit gâteau dominical, pendant qu’elles  dorent et s’imprègnent délicatement des saveurs de la graisse de canard. Ce mode de cuisson était adopté. Que les puristes me pardonnent.

Pommes de terre à la sarladaise Proportions pour 4 personnes
pommes de terre à la sarladaise (2)

1 kg de pommes de terre
4 c. à s. de graisse de canard
3 gousses d’ail
4 c. à s. de persil ciselé
Sel et poivre du moulin

1/Préchauffez le four à 180° C (th. 6).
2/Pendant qu’il chauffe, épluchez les pommes de terre et coupez-les en rondelles assez épaisses. Réservez. Epluchez l’ail et réduisez-le en purée.
3/ Faites fondre la graisse de canard. Enrobez les rondelles de pommes de terre avec la graisse liquide et l’ail. Placez dans un plat à four en métal et enfournez pour 40 min, en remuant une fois ou deux.
4/Un peu avant de la fin de cuisson ajoutez le persil, mélangez et poursuivez la cuisson. Salez, poivrez. Disposez dans un plat de service et servez avec un gigot d’agneau ou un confit de canard.

Retrouvez toutes les astuces d’Angélique sur  http://www.fleursdesel.com/

Publié dans Actualités, Agriculture & Terroir, le Voyage gourmand d'Angélique | Commentaires fermés

ce week-end en Luberon Le maître tibétain Lama Santem revient du 27 septembre au 1er octobre 2 soirées conférences et 3 journées méditations ! on se renseigne sur www.vivreleluberon.com

conférence et méditation lama santem

Du 27 septembre au 1er octobre :

On découvre plus d’informations sur : http://www.lamasamten-luberon.com/prochainement.html

 

Publié dans Actualités | Commentaires fermés

Découvrez le programme des journées du Patrimoine 2014, sur www.vivreleluberon.com

LE PROGRAMME DES JOURNEES DU PATRIMOINE 2014

Emmanuel votre conseiller en séjour a référencé pour vous tout le programme des Journées du Patrimoine sur Pertuis et ses environs ! Toute l’équipe vous souhaite un très bon week-end !!!

journee du patrimoine 2014

JOURNEE

 

 

Publié dans Actualités, Journée du Patrimoine | Commentaires fermés

Pertuis a la patate cette semaine, on découvre le programme sur www.vivreleluberon.com

Du 15 au 20 septembre, Fête de la Pomme de Terre à Pertuis :

flyer-fete-de-la-patate-2014 (2)_Page_1

Samedi 20 septembre
10h00 Ouverture des festivités sur les différentes places du centre ville.
10h00 à 18h00
– Place Jean Jaurès :
Marché des producteurs et animations : stands des producteurs de Pomme de terres, raisins, fromage, miel, fabrication de chips maison, frites, La ferme Cancargaut,
le vin avec la cave « Les Bons Sachants », le santonnier, le parc naturel régional du Luberon, l’assocation « Li Reguinaire dou Louberoun »,
– Place Mirabeau :
Exposition des « Voitures qui avaient la Patate », animation avec « La ferme Pédagogique » .
– Place Parmentier :
Exposition de vieux tracteurs , stands de producteurs de pommes de terre et de raisin, ainsi qu’une « friterie » traditionnelle.
-Place 4 Septembre:
Exposition de voitures et « Scaramouche » ( fabricant de glace traditionnelle)

10h30 Concours d’épluchage de pommes de terre

Démonstration de cuisine en live à 11h00 et 16h30 avec les chefs cuisiniers des restaurants  » l’Olivier » et « Le Boulevard « .

12h30 Apéritif
Vin bourru offert par la Cave « Les Bons Sachants », frites offertes (pommes de terre de Pertuis)
Chacun pourra ensuite savourer les menus proposés dans les restaurants participants ( voir liste au dos), ainsi que les préparations spéciales « Pertuis a la patate » des boulangeries et pâtisserie .

A différents moments de la journée: des artistes jongleurs et sur échasses, déambuleront entres les différentes places .

Jusqu’à 17h00, estimation du poids de 3 banastes de pommes de terre avec tirage au sort à 17h30, place Jean Jaurès.
Et toute la journée une animation avec à la clé des bons d’achats à gagner, valables dans les commerces partenaires

Et pour finir la journée en beauté, Mr Hairabian propose pour votre dîner, de savourer un menu spécial à 30€ (vin et café compris) au restaurant « l’Olivier ».

Renseignements : 04 90 08 56 67

programme fête de la pomme de terre a pertuis

 

Publié dans Actualités, Fête de la pomme de terre | Commentaires fermés

Ce mois-ci avec Angélique on découvre le chevreuil citronné … lisez la suite

« Cette année, cela ne vous a pas échappé, on fête le centenaire de la guerre de 14/18. A cette occasion on a beaucoup parlé de Maurice Genevoix, de son livre témoignage « Ceux de 14 ». Mais pour moi, Maurice Genevoix c’est avant tout l’auteur de Raboliot.  Raboliot, vous savez ? Ce braconnier épris de  liberté qui parcourt les plaines et les sous-bois qui suit les sentes des lapins, guette les moindres bruissements d’ailes, hument les parfums de la terre. Bref, un gars qui vit en osmose avec la nature. Ce livre m’avait envoûté, ce qui explique sans doute que je me délecte des saveurs du gibier bien qu’il soit mal vu aujourd’hui d’aller dans la forêt muni d’un fusil pour tuer Bambi!

Et je le fais sans remords car, ça vous étonnera peut-être, mais le gibier c’est bon pour la santé ! C’est la conclusion de l’étude du professeur Ducluzeau  du service de nutrition et de diabétologie du CHU d’Angers qui pointe que cette viande est riche en fer, en potassium, qu’elle apporte plus de phosphore que le poisson et qu’elle est moins grasse qu’un yaourt nature. Il ne reste plus qu’à l’accommoder sans trop d’excès et elle peut sans difficulté s’imposer dans nos menus quotidiens. Enfin… en respectant quelques règles !

Reposer, rassir ou faisander ?

Pas question de cuisiner le gibier sans l’avoir laissé reposer. Autant manger une semelle ! Pour la rendre tendre, juteuse et savoureuse, la viande de gibier demande du temps et de la délicatesse. N’exagérez pas, tout de même : pas question de la laisser faisander pendant 40 jours comme le conseillait Grimod de La Reynière en son temps ! Il suffit de placer le gibier 24 heures maximum dans le réfrigérateur si vous avez pris la peine de le dépouiller, le plumer et le vider. Pour les flemmards qui ont remis ça au lendemain, le délai s’allonge : comptez jusqu’à 48 heures de repos. Au-delà de ce délai, la viande va faisander, ce que notre santé et notre palais auront du mal à supporter.

Congeler et décongeler

Si vous préférez garder votre gibier pour une grande occasion, vous pouvez toujours le congeler. La Fédération Nationale des Chasseurs (FNC) a pris la peine d’édicter quelques recommandations en la matière. Pour le petit gibier éviscéré, dépouillé ou plumé  : comptez de 4 à 6 mois, au congélateur. Avec ses plumes ou poils, et ses abats, il y restera de 12 à 18 mois. Le grand gibier éviscéré, dépouillé et découpé se congèlera parfaitement de 6 à 8 mois ; s’il garde ses poils et ses abats  de 12 à 18 mois. »

Attention ! Ne congelez jamais une viande faisandée, vous risqueriez une sérieuse intoxication alimentaire.

Quel vin choisir ?

Pour un plat élaboré, riche en sauce, choisissez un vin puissant en goût et arômes. Avec une perdrix rôtie, préférez un bon vin rouge fruité.  Et si voulez étonner vos convives, servez un champagne avec un faisan, une perdrix, un lapin ou un lièvre simplement cuisiné.

Ce mariage peu conventionnel sera des plus réussis.

recette de chevreuil citronne

Chevreuil citronné

Pour 4 convives. Marinade 12 h minimum ; préparation  20 min ; cuisson 15 min.

Ingrédients :

1 kg de filet de chevreuil

noix pilées

armagnac

estragon frais

1 l de vin blanc sec

50 g de beurre

1 c. à soupe de jus de citron

sel, poivre

 

1/Dans une cocotte, déposez la viande, recouvrez-la d’un mélange composé de 2/3 de vin blanc sec et d’1/3 de jus de citron. Ajoutez les noix pilées et les feuilles d’estragon frais. Couvrez et laissez mariner durant 12 heures.

2/Coupez la viande en escalopes fines.  Faites-les revenir 3 minutes de part et d’autre  dans une poêle  avec 50 g de beurre fondu. Salez, poivrez. Réservez au chaud. Grattez les sucs de cuisson, les arroser d’armagnac et mélangez. Ajoutez la sauce de marinade et faites réduire à feu moyen. Rectifiez l’assaisonnement. Passez la sauce au chinois. Nappez-en la viande et saupoudrez de noix pilées.

Bon appétit !

Pour plus de recettes rendez-vous sur http://fleursdesel.com

Publié dans Actualités, le Voyage gourmand d'Angélique | Commentaires fermés

A Villelaure, FESTIVAL « RENDEZ-­VOUS », MÉLANGE DES ARTS, MÉLANGE DES GENRES samedi 20 septembre 2014 de 16h00 à 1h00 du matin

AfficheA3-Festival-Rendez-vous
A VILLELAURE (84530 dans le Vaucluse, Sud Luberon)
Parc du château « Verdet-­‐Kleber » au centre du village
Plus d’informations sur www.festival-rendez-vous.fr
Publié dans Actualités | Commentaires fermés

18° Marathon PROVENCE LUBERON à PERTUIS, 5 octobre 2014

3 jours de fête … pour le 18° Marathon de Provence Luberon à PERTUIS

On vous en reparle prochainement !

marathon du luberon

Publié dans Actualités, Marathon du Luberon | Commentaires fermés

JOURNEES EUROPEENNES DU PATRIMOINE 2014 PAYS D’AIX-EN-PROVENCE au Grand Site Sainte-Victoire, lisez la suite …

Le Grand Site Sainte-Victoire est installé à 6km d’Aix en Provence, au cœur des paysages de Cézanne, à Beaurecueil, dans la ferme d’un ancien pénitencier agricole restauré.  A l’occasion des Journées européennes du patrimoine, il propose un récit à 3 voix de cette bâtisse. D’avant-hier à après-demain, l’histoire de ce patrimoine architectural sera contée aux visiteurs.

Patrimoine hérité, patrimoine transmis, 3 regards sur la Ferme de Beaurecueil -

le 20 septembre 2014 à partir de 13h30

Pénitencier agricole à la pointe du progrès au XIX siècle puis abandonnée, la Ferme de Beaurecueil est redevenue un lieu très vivant avec un restaurant ainsi qu’une salle municipale et le siège du Grand Site Sainte-Victoire dont les locaux ont été restaurés selon les techniques environnementales les plus fines.

- Enfants du pays, les guides conférenciers de « Secrets d’Ici » replaceront, à l’occasion d’une balade dans le village, cet établissement dans le contexte historique rural,  du XIXe siècle. Les innovations étaient nombreuses, l’esprit d’entreprendre très présent. C’est mieux comprendre ce siècle encore agricole et déjà industriel qu’écouter l’intervention de Mylène et Arthur.

- Emile Julien, auteur de l’ouvrage « La ferme de Beaurecueil ou un pénitencier à l’ombre de Sainte-Victoire » fera un focus sur l’Abbé Fissiaux, personnage singulier fondateur de l’établissement  qui était aussi à la pointe du progrès. Né de père inconnu, il a voué sa vie à sauver les enfants en péril à cause d’accidents de la vie : l’orphelinat, la misère,… Son esprit d’entreprendre, peut-être le doit-il à un début de vie professionnelle dans une entreprise de négoce marseillaise. Toujours est-il que son goût pour l’agronomie et la modernité de son esprit ainsi que son sens des affaires, il les a investis dans ce projet altruiste de pénitencier agricole.

- Mylène Citerne, du CPIE du Pays d’Aix fera une présentation des techniques d’économies mises en œuvre dans la restauration de ce bâtiment. A la croisée entre modernité et techniques traditionnelles, le bâtiment est aujourd’hui un témoignage de BBC pour nos contemporains … Et nos enfants peut-être …

C’est un regard sur ce passé et ce présent pensé pour la transmission qui sera l’objet de cette demi-journée

Contact : Christiane Capus christiane.capus@grandsitesaintevictoire.com

Tel : 04 42 64 60 97 port : 06 32 64 42 54 ou 06 88 86 99 75

beaurecueilweb

 

 

 

Publié dans Actualités, Journée du Patrimoine | Commentaires fermés

A Pertuis, les journées européennes du patrimoine les 20 et 21 septembre, découvrez le programme …

Comme chaque année, Pertuis se mobilise à l’occasion des journées du patrimoine. Il est bon de rappeler que l’initiative de ces journées a été prise en France en 1984, et que l’idée a été reprise en 2000 par l’U.E. Aujourd’hui, ce sont 50 pays européens qui fêtent leur patrimoine !
C’est un moment privilégié qui permet de visiter des lieux et bâtiments trop peu souvent fréquentés par le public.

journée du patrimoine

Le thème choisi cette année est « Patrimoine naturel, Patrimoine Culturel ».
A cette occasion, plusieurs manifestations (exposition, conférences, visites) sont proposées par la ville avec la participation des élus délégués au patrimoine pertuisien, Jacques Barone et Michèle Gamet, l’élu délégué à l’environnement, Bernard Frayssinet, les services municipaux des archives et du patrimoine, ainsi que la présidente de l’association « Patrimoine à Venir », Angèle Manenti.

1/ Visites guidées du donjon, place Mirabeau

Le donjon, situé au cœur de la Ville est le dernier vestige de l’ancien château comtal, édifié entre 1198 et 1209, par Guillaume II comte de Forcalquier. Il est composé d’un rez-de-chaussée plafonné surmonté de deux étages voûtés, dits salle des Gardes et de l’Horloge. Entre 1605 et 1607, la ville l’achète au domaine du Roi et le surélève d’un clocher. Cet édifice, classé monument historique en 1984 a été restauré entre 1999 et 2002.
Ce monument classé abrite depuis de nombreuses années l’Office de Tourisme et n’est ouvert qu’exceptionnellement à la visite (environ 1 heure par petit groupe).
Inscription obligatoire à l’Office de Tourisme – Place Mirabeau – 04.90.79.15.56 ou contact@tourismepertuis.fr

Samedi 20 septembre
Matin : 9h et 10h30
Après – midi : 14h et 16h

Dimanche 21 septembre
Matin : 10 h
Après – midi : 14h et 16h

 

2/ Exposition : « 1870-1914, Pertuis d’une guerre à l’autre », à la Chapelle de la Charité, parc Granier

Exposition proposée par le service des Archives de la Ville du 20 au 27 septembre de 9h30expo journée du patrimoine à 12h et de 14h à 17h30 (fermeture à 18h, les 20 et 27 septembre). Entrée libre.
Exposition commémorative sur la Grande Guerre : rappel des faits à Pertuis en particulier, mise en lumière de certains « poilus » à travers des archives conservées par leur famille : soldats de Pertuis et du pays d’Aigues. Présentation d’uniformes, objets d’époque, reconstitution d’un hôpital de campagne…L’exposition aborde également le conflit oublié de 1870-1871. Cette guerre courte provoqua la chute du Second Empire, la naissance de la IIIème République, la perte de l’Alsace-Lorraine. Autant d’événements qui firent naître pour longtemps un esprit de revanche et une forte volonté de patriotisme, à Pertuis comme ailleurs ; autant d’événements dont les conséquences contribuèrent à l’entrée en guerre en 1914. Renseignements : service des Archives municipales, 04.90.79.73.01

3/ Conférences:

Samedi 20 septembre à 16h, grande salle Maréchal Leclerc : « les mariés de l’an 9 dans la tourmente de 14-18 », par François et Colette DIJOUX, présentation de leur roman écrit autour du carnet de marche et de la correspondance de leur aïeul Hyppolyte Carbonneau, et dédicaces. Entrée libre.

Samedi 27 septembre à 16h, grande salle Maréchal Leclerc : « Pierre Roland-Marcel, un haut fonctionnaire dans les tranchées des Flandres à la Lorraine », par Marie-Pierre COAST, à travers les carnets de guerre de son grand-père. Entrée libre.Ces carnets ont fait l’objet d’une édition en 2013 et pourront être dédicacés.

4/ L’identité de Pertuis, « une ville à la campagne » est étroitement liée à l’eau.

le canal

La Durance, l’Eze, le canal du Sud-Luberon, font partie non seulement de son paysage mais de son patrimoine ancestral. C’est pourquoi, toujours dans le cadre des Journées du Patrimoine et de leur thème « patrimoine culture, patrimoine naturel », c’est « l’eau, source de vie » que la ville met à l’honneur.

Ainsi, la Ville de Pertuis et l’Office de Tourisme organisent le dimanche 21 septembre, en partenariat avec la Fédération Française des Sports Populaires, une marche découverte autour du canal de Pertuis, paysage écrin, heureuse rencontre de la nature domestiquée par l’intervention de l’homme et du patrimoine technique.

Le parcours d’une durée d’environ 3h est particulièrement facile. Un arrêt dégustation des produits du terroir au domaine du Grand Callamand est prévu. L’été indien qui s’annonce sur Pertuis ravira les amoureux de la nature au travers de ses changements de couleurs et de lumières.la chapelle de l'arche

Les randonneurs se retrouveront à 9h30 sur l’esplanade du Monument aux Morts, situé avenue de la Liberté à Pertuis (43°41’17.7″N 5°30’04.7″E). Chaque randonneur devra s’acquitter de la somme de 1,80 euro par personne (assurance). Les enfants restent sous la responsabilité de leurs parents.

Renseignements, inscription et licence à retirer auprès de l’Office de Tourisme le samedi 20 septembre au plus tard. Licence à présenter le jour du départ.
Office de Tourisme – Place Mirabeau – 04.90.79.15.56 ou contact@tourismepertuis.fr

Publié dans Actualités, Journée du Patrimoine | Commentaires fermés